attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY 2014

CarteRM214

Téléchargez-là pour voir les différences avec la nouvelle (2018/19)

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf

La voilà ! Téléchargez-là ici ou commandez-là chez nous

carte_roissy_2019_2 BD240
  • http://www.parisnord2.fr/

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Nos anciens journaux papiers

Capturebn2

Une mine d'infos pour comprendre le territoire

J’ai 14 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

1060, Coup de coeur, Nostalgie, Villeneuve-sous-Dammartin

Bleuet de France et hommage à Gilles Chauffour

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 11 novembre 2019

Voici quelques jours, la famille et les amis de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin, (récemment décédé prématurément, revoir ici) ont organisé une cérémonie à la mairie. Il s’agissait, suite à une collecte,  de remettre un chèque au Bleuet de France. C’est que Gilles Chauffour, que j’ai bien aimé, soutenait ce mouvement qui existe toujours et avait été créé après la 1ere guerre mondiale pour venir en aide aux victimes de cette (c’est moi qui le dit) affreuse guerre civile européenne.  Occasion, en ce 11 novembre, de repenser à tout ça, et à Gilles Chauffour. EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Coup d' Gueule, Grand Roissy, Val d’Oise

Abandon d’Europa City : « écoeurement et colère ». Mes P’tits Loup ont gagné…

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 10 novembre 2019

Comme annoncé, voyez ci-dessous le compte-rendu de la conférence de presse, rédigé par un de nos honorables correspondants. Je n’en rajouterai pas car, depuis cette annonce funeste, je ne décolère pas. 10 ans de travail rayés d’un coup de plume, pour tenter de courir après une poignée de vieux zécolos égoïstes. C’est pas terrible. EV

« Écœurement et colère »

Voilà les mots forts prononcés lors de la conférence de presse donnée dans la salle du Conseil Municipale de la maire de Gonesse, suite à la décision, du Président Macron, de mettre un terme au projet Europacity. Présidée par Mme Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, M. Jean-Pierre Blazy, Maire de Gonesse, et M. Patrick Renaud, Président de la Communauté d’Agglomération de Roissy Porte de France, cette conférence s’est tenue  vendredi 8 novembre 2019, devant une assistance partagée entre la presse et des habitants du département soutenant le projet. Les trois intervenants sont allés droits au but, évoquant leur écœurement après avoir découvert, avec grande stupeur et même temps que tout le monde, l’annonce du Président Macron de mettre un terme au projet de zone d’activité économique et touristique Europacity. Ce dernier voulant une refonte totale, prétextant la non-viabilité écologique du projet. Comme exprimé par Mr Renaud : « - Nous sommes en colère. Et depuis 24H, j’ai eu beaucoup de maires du département au téléphone et je peux vous le dire. Beaucoup de gens sont en colère. La majeure partie des citoyens du Val d’Oise croient en ce projet, qui permettrait de l’emploi pour une zone déjà assez sinistrée par le chômage. »

Marie-Christine Cavecchi souligne un point important : « - Oui, des créations d’emplois ! Mais aussi de la Culture. Notre département est pauvre en culture et nous le savons tous, les citoyens de ces quartiers en difficultés n’y ont pas accès directement. Du moins pas sans un énième plan social où c’est encore l’état qui doit leur financer. Ce n’est plus possible et ce genre de décision va à l’encontre de ce que nous faisons sur le terrain, depuis plusieurs années. »

De son côté, le maire de Gonesse ne décolère pas : « - On ne peut pas nous dire, comme ça du jour au lendemain, on arrête tout ! Les travaux qui sont actuellement entrepris au Bourget, me prouvent le contraire. Le tunnelier est prêt à creuser le trou de la future ligne 17 du métro. Europacity est viable et fait partie d’un ensemble de projets de développement économique. Pourquoi continuer les chantiers à certains endroits et pas à d’autres. Arrêtons la construction du Terminal 4 alors ! Vous voyez, cela n’a pas de sens. Je suis profondément écœuré. »

Une chose est sûre selon eux, tout n’a pas été dit. Ils pensent que la vraie raison pourrait se trouver dans l’attribution du prochain maître d’œuvre. Ainsi le projet Europacity, tel que nous le connaissons à ce jour, serait enterré pour laisser place à celui de la « Vision Macron », sous un air de copinage pour ceux qui empocheront le contrat, saupoudré d’une guéguerre avec certains maires des communes limitrophes, comme Aulnay-sous-Bois ayant toujours mis son véto. Les trois élus osent garder une lueur d’espoir, nous rappelant que ce projet a mobilisé de nombreuses entreprises et divers partenaires à l’échelle internationale, et qu’ils n’osent croire que leurs efforts ont été vains. Pour conclure, le Maire de Gonesse met la pression sur le Président Macron : « - Nous n’avons pas d’épreuves pour les J.O, cela fait depuis très longtemps qu’un grand projet, comme celui-là, n’a pas canalisé autant d’énergies. J’ose espérer une alternative rapide. Et bien plus, qu’un simple discours télé ou des propositions à l’emporte-pièce, il nous faut du concret. Nous nous y sommes engagés auprès des habitants du Val d’Oise, nous devons tenir nos engagements. Nous leur devons ça. »

WM

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

Consulter les 5 derniers numéros de RoissyMail Le Mag

1059, CA Roissy Pays de France, Coup d' Gueule, Equipements, Gonesse, délire

Macron a dit non à Europa City !

1 commentaire 08 novembre 2019

cliquez pour le communiqué

Je ne trouve toujours pas les mots ! Hier a été annoncé, à issue du « 3ème Conseil de défense écologique » (sic), présidé par E. Macron, que le projet Europa City ne serait pas autorisé (voir le communiqué d’E. Borne, diffusé hier). Cette annonce a provoqué la consternation et la stupéfaction dans le Val d’Oise. A l’heure (11h10)où je publie ce mot se tient une conférence de presse à la mairie de Gonesse avec JP Blazy, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France,et Marie-Christine Cavecchi, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise. Roissymail y est. Compte-rendu et fotos tout à l’heure.  EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Politique, Relations internationales, Val d’Oise, délire

Chute du mur : 30 ans déjà. De Bar-le-Duc à Berlin, en passant par Choisy-le-Roi et Argenteuil

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 07 novembre 2019

cliquez pour rigoler

Je l’avais vu de près, ce mur, et du côté Est. Il a craqué d’un coup, le 9 novembre 1989. Ça m’a fait repenser à mon séjour en RDA en 1975. J’en avais rendu compte en novembre 2009 dans RoissyMail (ancienne version) n°438. Je l’ai relu et je vous conseille de le faire aussi (à la fin, j’évoque Argenteuil et le Val d’Oise), c’est un témoignage, et y’a plein de trucs « rigolos ».. Et, comme j’évoque l’école centrale du PCF, j’en profite pour coller cette vieille foto. Cherchez où je suis ?  EV



Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Dammartin-en-Goële, municipales 2020

Stéphane Jabut, candidat à Dammartin: « notre ville est abîmée et a disparu des radars »

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 05 novembre 2019

C’était un secret de polichinelle… Stéphane Jabut, 48 ans, ancien maire de Dammartin-en-Goële (77), battu en 2014, a annoncé récemment, dans une lettre aux habitants (la voir ici) qu’il mènera une liste aux prochaines municipales. Et a ouvert un site web : c’est ici.

Il a accepté de répondre à nos questions, j’ai bien aimé ses réponses, sans langue de bois (et la réponse sur le PS m’a bien fait sourire…).

RM : J’ai vu, dans la lettre que vous venez d’adresser aux électeurs de la ville, cette phrase : « Après mûre réflexion et de nombreuses consultations je vous propose ma candidature pour les élections municipales à la tête d’une liste citoyenne ». Ça m’a fait sourire, puisque je vous suis depuis des années sur Facebook, où votre activisme sur la ville est intense…

Stéphane Jabut : Je vous remercie monsieur VEILLON. Comme vous le dites, et contrairement aux dires du maire et de son équipe lors de la campagne de 2014 et après leur victoire, non seulement je ne suis pas parti de Dammartin-en-Goële mais j’ai assumé pleinement ma fonction, mon rôle de leader de l’opposition. Et comme me le disent régulièrement des Dammartinois : on vous voit plus souvent sur le terrain que le maire et les élus de la majorité. C’est plus fort que moi, j’aime cette ville et j’aime les gens !

Quant à ma candidature, elle est effectivement mûrement réfléchie. Je suis conscient de l’état de notre ville. Le prochain mandat sera difficile. Le bilan de l’équipe actuelle est mauvais. Il faudra redresser les comptes, relancer l’administration et s’occuper des écoles. Je ne veux pas être candidat pour être candidat ou candidat à tout prix. Je suis candidat pour gagner et pour administrer notre ville. Il faut anticiper et se préparer à l’exercice du pouvoir. Avoir un projet, un programme, une méthode. Je sais la difficulté de la tâche et je ne pouvais pas me lancer sans une équipe solide autour de moi. J’ai beaucoup consulté et j’attendais la réponse de certains avant de m’engager. J’ai toujours pris mes responsabilités. Bien entouré je ne pouvais que m’engager.

Comment expliquez-vous votre échec aux dernières municipales ?

Il y a plusieurs facteurs. Le premier, le plus important à mes yeux, le nouveau quartier de la Folle-Emprince (revoir ici, ndlr) qui a été stigmatisé et dénigré sans cesse par le maire et l’équipe actuelle. Ils n’en voulaient pas et ont joué sur les peurs. Maire bâtisseur, maire battu ! Alors que ce nouveau quartier était réfléchi et permettait un développement maîtrisé de notre ville. Quand je vois ce qu’ils en ont fait, c’est lamentable ! Nous avons les constructions sans les équipements. Le quartier est dénaturé et enclavé, et l’école est saturée. Nous avions sanctuarisé la coulée verte entre Othis et Dammartin. Les 815 logements prévus à l’horizon 2020 permettaient de dépasser les 10000 habitants et d’avoir des dotations de l’état majorées. Nous sommes la première ville constructible hors la zone de bruit de l’aéroport. Nous préférions décider que subir car en construisant plus tard, nous aurions dû prévoir une densité bien plus forte de logements. Là, nous avons un nouveau quartier qui respire, qui prévoyait un parcours résidentiel pour que les jeunes de la ville et du secteur puissent se loger sur place, et très peu dense avec 13 hectares d’espaces verts au lieu de 2000 ou 2500 logements selon les normes actuelles ! Sans ce nouveau quartier, pas de lycée, pas de nouveau gymnase… Les Dammartinois en 2014 nous ont dit qu’ils n’en voulaient pas.

La construction de l’aire d’accueil des gens du voyage est une autre cause de la défaite. Michel DUTRUGE et son équipe ont joué encore sur les peurs lors de la campagne alors que cela se passe très bien depuis son ouverture. Enfin, le contexte national avec la vague « bleue » qui a coûté beaucoup de mairies aux candidats étiquetés à gauche.

L’argumentation et l’électoralisme de Michel DUTRUGE en 2014, l’enfant du pays, ont aussi créé chez les Dammartinois un espoir. Aujourd’hui la déception est grande parce qu’il n’a pas mis en œuvre son programme, qu’il a bétonisé le centre-ville et qu’il n’a jamais été à la hauteur de la fonction. On ne gère pas une ville avec une équipe de bric et de broc dont le seul but était de battre le sortant. Il faut un projet, il faut rassembler. Il n’a même pas été capable de tenir son équipe tout au long du mandat entre les démissions et les tensions internes.

« Ce mandat est une imposture »

Finalement, que reprochez-vous de concret au maire sortant (qui ne se représente pas, donc) ?

Tellement de choses… Sur le fond et la forme… Son manque de vision, de leadership, son incapacité à manager et à tenir l’administration et son équipe. 8 démissions, des agents en souffrance, des enquêtes préliminaires, des perquisitions… Notre ville est abîmée et elle a disparu des radars. Politiquement nous n’existons plus. Je n’ai rien contre lui en tant que personne. Il est plutôt sympathique mais il n’est jamais arrivé à incarner la fonction et à défendre les intérêts de notre ville. Ce mandat est une imposture et ce sont les Dammartinoises et les Dammartinoise qui trinquent, au premier chef celles et ceux qui lui ont fait confiance. Le bilan est mauvais. Les résultats financiers se sont dégradés. L’administration est en lambeaux, et les écoles sont saturées.

Pour le concret : l’abandon de la salle de spectacle et de cinéma et de l’espace commercial dans le quartier de Dunant, la bétonisation du centre-ville avec 379 logements nouveaux, la fermeture de la salle Louis-Lumière, la fermeture du Gymnase Maurice-Lerozier, la fermeture du centre de Loisirs de la Villa de Gesvres, la fermeture de la salle LCR à côté du Dojo, l’enclavement du nouveau quartier de la Folle-Emprince, la suppression de la police municipale, le pôle de santé bien mal engagé… Je pourrais continuer cette liste à la Prévert… Il réussit le tour de force de finir son mandat avec beaucoup plus d’habitants et moins d’équipements publics ! On ne peut pas continuer de la sorte.

Vous êtes toujours au PS, mais vous annoncez vouloir conduire une liste « sans étiquette partisane » … Ah bon ? Et, au-delà, que pensez-vous de l’effondrement dudit PS ?

Je m’inscris dans la lignée d’Eugène PÉRESSE, maire de 1989 à 1995, et de Monique PAPIN, maire de 1995 à 2012, à laquelle j’avais succédé. Depuis 1989 nos listes ont toujours été des listes citoyennes d’intérêt général sur des valeurs républicaines laïques, humanistes et progressistes. Contrairement aux idées reçues et à la propagande mensongère du maire actuel et de son équipe, il y aura très peu de candidates et de candidats encartés dans ma liste. En revanche, ils doivent tous adhérer à une charte qui décline nos valeurs partagées, les règles de composition de la liste et notre méthode de gouvernance. Vous savez, en 2012 lorsque j’étais maire, l’une de mes adjointes avait été élue dans l’opposition lors d’un précédent mandat et revendiquait, et revendique toujours d’ailleurs d’être gaulliste sociale, d’une droite modérée respectée et respectable. L’élection municipale est une élection singulière. Il faut rassembler et fédérer autour d’une tête de liste et d’un projet discuté et élaboré sur des valeurs partagées.

Quant à l’état du Parti Socialiste, ce n’est pas mon sujet actuellement. Je suis pleinement concentré et engagé sur les élections municipales et le devenir de Dammartin-en-Goële ! J’ai mes convictions, mes opinions. Je les ai toujours assumées. Les difficultés du Parti Socialiste… Tous les partis sont touchés même celui du Président de la République. C’est la démocratie représentative qui est en pleine crise. Une crise historique de confiance entre nos concitoyens et leur personnel politique.

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Hôtellerie, Roissy CDG, Tremblay-en-France

ADP investit dans un nouvel hôtel à CDG: easyHotel

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 05 novembre 2019

Ça sera le deuxième « easyHotel » de France (après Nice) que la chaine, filiale de eazyGroup, propriétaire de la célèbre compagnie aérienne easyjet, ouvrira en France. C’est ADP qui finance, Linkcity Ile-de-France (filiale de Bouygues Construction) qui va construire, et donc easyHotel qui gérera. L’architecte est le cabinet Studio 135.

Il y aura 209 chambres dans un immeuble de près de 4000 m2 sur 5 niveaux et 71 places de parking (c’est sur le territoire de Tremblay-en-France) sur une emprise de 0.4 ha. L’ouverture est prévue en janvier 2021.

Selon le communiqué commun (à voir ici)  « la capacité d’hébergement actuelle de l’aéroport Paris-Charles de Gaulles’établit à 3 448 chambres réparties sur 11 hôtels et devrait atteindre 4 460 chambres à l’horizon 2025 du fait des futurs projets hôteliers en cours résultant de la forte croissance attendue du trafic de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle dans les années à venir et de l’attractivité de ce secteur du Nord parisien grâce, notamment, au dynamisme de ses parcs d’exposition ».

C’est bien… EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Coup de coeur

Avec Pierre-Louis, à l’Imprévu

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 30 octobre 2019

Encore un moment sympa (ça fait du bien, en ces temps troublés), la semaine dernière, dans mon restaurant préféré de mon quartier, l’Imprévu, tenu par l’excellent Abder (à côté de moi sur la foto). Pierre-Louis fait partie des amis de mon fils Alain, amis de lycée et ils sont restés en contact depuis tout ce temps (ils ont 38 ans), ce qui est assez rare. Certains d’entre eux, dont Pierre-Louis, faisaient partie des équipes qui distribuaient le magazine Bénéfice.net (20 000 ex) dans le Grand Roissy. On s’est retrouvé avec Pierre-Louis sur mon facebook. Parfois il n’est pas d’accord avec ce que j’écris et, l’autre jour, il a demandé à me voir pour discuter. Je l’ai donc invité un soir. On ne s’était pas vu depuis 15 ans!  On a donc bien parlé et, finalement, on est d’accord sur tout. Sympa… EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1059, Coup d' Gueule, délire

Google, Amazon, Facebook et autres : beaucoup de Français sont jaloux (et ingrats) !

1 commentaire 23 octobre 2019

J’en ai déjà parlé (revoir ici), à propos du refus de François Asensi d’accueillir Amazon à Tremblay. J’en remets une louche car j’entends toujours, autour de moi et à la TV des critiques sur les GAFA et autres. Tout le monde s’est sert, mais tout le monde critique. Les GAFA sont vilipendés accusés de tous les maux même par ce pauvre ministre Le Maire, qui après avoir échoué a les attaquer (les Européens ne l’ont pas suivi),  pense maintenant à les frapper par une « taxe sur le chiffre d’affaire » (!). A plusieurs reprises, le fils de ma femme (qui est quelqu’un de bien et d’intelligent) a critiqué devant moi Google (dont il se sert tous les jours) au prétexte que le moteur de recherche gagnait trop d’argent avec la pub…. Je croyais qu’il blaguait, et ben non…

Et, bien sûr, toutes ces entreprises sont américaines et la plupart de leurs services sont gratuits (regardez le succès incroyable de Whatsapp (voir l’incroyable histoire ici) , aujourd’hui appartenant àFacebook, qui permet de téléphoner gratuitement dans le monde entier ! ). Et qu’ils gagnent de l’argent avec la pub, où est le problème ? A noter, au passage, que sur Facebook, une pub qui ne vous plait pas sur votre mur, vous pouvez la supprimer en un clic  (ce que je ne fais quasiment jamais…).  En fait ces histoires de pub, c’est de la jalousie. Je n’ai jamais entendu les même personnes critiquer les chaines et radios publiques (grassement subventionnées par nos impôts), d’une qualité moyenne (sans parler des grèves incroyables et de la productivité) qui ont toujours accès à la pub, créant une formidable distorsion de concurrence, ni dans la presse écrite, subventionnée, (et dont les journalistes titulaires d’une carte de presse -ou non parfois- bénéficient d’une incroyable et injustifiée exonération fiscale d’un autre âge).

Ces entreprises, toutes américaines donc, suscitent en fait, je le maintiens, la jalousie et l’ingratitude de beaucoup de Français. Pourtant, dieu sait si elles ont transformé notre quotidien. Ça a commencé par Microsoft et son Windows, qui a révolutionné l’accès à Internet. Qui se souvient comment on faisait avant ? Windows n’est pas gratuit, mais accessible à tous. Bill Gates, son fondateur, a longtemps été l’homme le plus riche du monde (et est encore multi milliardaire). Aujourd’hui, c’est Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon qui, a 55 ans, est  l’homme le plus riche de la planète (depuis 2017).  Installé en France depuis 2000, Amazon y cartonne aujourd’hui. Je ne résiste pas a remettre sur cet article ce que j’avais déjà écrit:  » je le sais car je m’en sers de plus en plus. Rien à dire, bons prix, service impeccable. Et de plus en plus de Français s’en servent, je vois ça notamment dans mon immeuble de Paris 20 (où les gardiens sont submergés par les colis « internet, Amazon, mais pas que). Il y a quelques jours, je rentre de courses et j’entends une habitante de mon immeuble demander aux gardiens (en s’inquiétant un peu, impatiente qu’elle était), si son colis était arrivé. On prend l’ascenseur ensemble… Je me permets de lui dire : Amazon, c’est bien et pratique. Ravie, elle dit oui tout de suite et se ravise en même temps: euh, non, ça fait du mal… Et voila. »

Amazon vient d’ouvrir un nouveau centre de 152000 m2 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) : voir ici .

Ces jalousies me font penser aux critiques permanentes contre Mac Donald’s (dont j’ai vu les premiers s’installer). Champion de la « mal-bouffe » : tout le monde y va !

Moi je me sers de tous ces instruments et notamment de Wikipédia, qui m’est d’une grande utilité quotidienne. Wikipédia est gratuit et sans pub. Aussi, comme ils demandent, poliment, chaque année, un don , je réponds oui à  chaque fois. Voyez ci-dessous la réponse qui m’a été faite récemment après mon dernier don. La prochaine fois, je donnerai le double. EV

Bonjour Eric !

Je tiens à vous remercier chaleureusement pour votre contribution de € 10.40 à Wikipédia et à la Wikimedia Foundation.

L’histoire essentielle de Wikipédia est l’histoire d’une personne, comme vous, qui donne un peu de son temps pour que les portes de la découverte restent ouvertes. Votre contribution me prouve que l’esprit de notre vision est bel et bien vivant.

Vous avez probablement fait un don parce que Wikipédia vous est utile. C’est l’une des nombreuses raisons que les gens me donnent quand je leur demande pourquoi ils soutiennent Wikipédia. Ce qui pourrait vous surprendre toutefois, c’est que l’une des principales raisons pour laquelle les gens ne donnent pas est qu’ils n’ont pas les moyens de contribuer.

À la Wikimedia Foundation, nous pensons que personne ne devrait avoir à payer pour apprendre. Nous pensons que le savoir devrait toujours être gratuit. Nous ne ferons jamais payer personne pour utiliser Wikipédia. Comment pouvons-nous payer l’infrastructure de l’un des sites Web les plus populaires au monde ?

Grâce à la générosité de gens comme vous.

Wikipédia vous appartient : il vous appartient de le lire, de le modifier, de le consulter en perdant la notion du temps. Nous ne sommes pas la destination mais le point de départ.

eric, merci de nous aider à faire prospérer le savoir gratuit.

Katherine

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

© 2019 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva