attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY

CarteRM214

Téléchargez-là ou commandez-là chez nous

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf

Depuis 40 ANS…

willems-web

Traiteur sur le Grand Roissy

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Inscription à la Newsletter RoissyMail

Inscrivez-vous à la newsletter

Email *

Nom *

Entreprise

Fonction dans l'entreprise

Site web


* = indispensable

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Depuis 1998…

Pages de bn27 copie

Consultez les anciens numéros de Bénéfice.net: c'est toujours instructif pour comprendre le Grand Roissy

J’ai 12 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

898, CA Roissy Pays de France, Grand Roissy

Interview d’Agnès Coudray, directrice de Roissy Développement : cool !

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 07 décembre 2016

bonne gueule, non?

Agnès Coudray est la directrice générale de Roissy Développement (Roissy Dév pour les intimes), l’agence de développement de la CA Roissy Pays de France. Elle a été (c’est à ce moment où je l’ai connue) directrice  du service économique de l’ancienne CC Roissy Porte de France, de juillet 96 à janvier 2000, puis DGA de la même interco, chargée des questions d’économie et emploi, vie sociale et police, de janvier 2000 à septembre 2005 .

Née en 1967, à Lagny-sur-Marne (77), elle a passé en 1988 un DESS d’économie internationale (Paris 2 Assas). Après un an (1989 à 90) à l’ACTIM, (ex agence de développement international), où elle s’occupait des Volontaires du Service National, (qui allaient en service dans des entreprises françaises installées à l’étranger), elle a créé, en temps que directrice, le service du développement économique du SAN des Portes de la Brie (77, autour de Disney), de 1990 à 1995. Puis une opportunité (dont je connais les circonstances, qui sont plutôt sympathiques)  l’a fait rejoindre la CC Roissy Pays de France.

C’est une jeune femme (bientôt 50 ans quand même, ça s’ voit pas) agréable, passionnée, discrète (j’ai dû charmer pour avoir cette ITW) mais, je peux vous dire, dotée d’un … bon caractère.   Contrairement à d’autres, elle est … »open data », et c’est une bonne partenaire pour Roissy Mail.

Voyez …

Eric Veillon : si j’ai bien compté, ça fait 21 ans que vous vous occupez, à différents postes, du développement économique au niveau des différents périmètres qu’a connu l’intercommunalité autour de Roissy-en-France, Roissy Porte de France puis Pays de France . Dites, ça fait un bail ?

Agnès Coudray : Oui ! Je suis arrivée en août 1996 quand la communauté de communes Roissy Porte de France alors composée de 7 communes  venait juste de s’élargir à 11 (26.07.1996). En 2002 elle est passée à 14 puis à 18 en 2009 puis en 2013 à 19 avec Goussainville, dont la population nous a permis d’acquérir le statut de Communauté d’agglomération.

Le reste vous le connaissez : dans le cadre de la mise en œuvre de la loi MAPTAM du 27 janvier 2014 qui prévoit la généralisation de l’intercommunalité à l’ensemble des communes et la création d’intercommunalités de taille importante en Ile de France, le préfet de région  a approuvé le 4 mars 2015 un schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit notamment la fusion de la communauté d’agglomération Val de France (95) et de la communauté d’agglomération Roissy Porte de France (95), et l’extension du périmètre du nouvel EPCI aux communes de Seine-et-Marne (77) suivantes : Claye-Souilly, Compans, Dammartin-en-Goêle, Gressy, Le Mesnil-Amelot, Longperrier, Mauregard, Mitry-Mory, Moussy-le-Neuf, Moussy-le-Vieux, Othis, Rouvres, Saint-Mard, Thieux, Villeneuve-sous-Dammartin, Villeparisis.

Les préfets du Val-d’Oise et de Seine-et-Marne ont entériné le 9 novembre 2015 la création de cette structure, qui prend la dénomination de communauté d’agglomération Roissy Pays de France et regroupe 42 communes depuis le du 1er janvier 2016.

Donc, oui, un peu plus de 20 ans certes mais dans un contexte non routinier !

Aujourd’hui elle compte 42 communes :

Arnouville, Bonneuil-en-France, Bouqueval, Chennevières-lès-Louvres, Claye-Souilly, Compans, Dammartin-en-Goële, Ecouen, Epiais-lès-Louvres, Fontenay-en-Parisis, Fosses, Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Goussainville, Gressy, Juilly, Le Mesnil -Amelot, Le Mesnil-Aubry, Le Plessis-Gassot, Le Thillay, Longperrier, Louvres, Marly-la-Ville, Mauregard, Mitry-Mory, Moussy-le-Neuf, Moussy-le-Vieux, Othis, Puiseux-en-France, Roissy-en-France, Rouvres, Saint-Mard, Saint-Witz, Sarcelles, Survilliers, Thieux, Vaud’Herland, Vémars, Villeneuve-sous-Dammartin, Villeparisis, Villeron, Villiers-le-Bel.

Un territoire de 342 km² (3 fois et demi la superficie de Paris), qui comporte des contrastes forts avec une forte urbanisation au sud du territoire, une grande concentration d’activités autour de l’aéroport, et de grands territoires agricoles au Nord et à l’Est

345 000 habitants,  2  aéroports, 17 900 entreprises, 48 zones d’activités existantes, 12 zones d’activités en cours de commercialisation, 12 zones d’activités en cours d’étude, 3 projets structurants : International Trade Center, Europacity, le Dôme Aréna, 12 associations d’entreprises existantes: c’est pas rien…

EV : Parlons de Roissy Dév. D’abord comment fonctionnez-vous et… comment êtes-vous financés ? Et…  quid de votre site internet, qui n’est pas vraiment up-to-date, ce qui est, à mon avis, regrettable ?

AC : Roissy développement est une association loi 1901 créée le 8.09.2005. Elle a pour objet principal de valoriser et de favoriser le développement économique et l’emploi du territoire de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France (CARPF).

Elle vise :

-     à rassembler les divers acteurs de la vie politique, économique et sociale du territoire intercommunal de la CARPF

-     un objectif prioritaire de développement économique durable (implantation des entreprises et promotion du territoire, coordination des dynamiques territoriales publiques et privées)

Son activité s’étend à tous les secteurs de la vie économique.

Enfin, en fonction des orientations stratégiques définies par ses organes de direction, Roissy Développement a la possibilité d’étendre son activité au-delà même du territoire de la CARPF, ce que les collectivités en tant que telles peuvent difficilement faire.

Roissy Développement fonctionne avec un Conseil d’Administration composé depuis le 14 novembre 2016 de 21 membres maximum, avec comme règle pratiquée par toutes les agences de développement, une prépondérance de membres privés

A ce jour, l’Assemblée générale est composée de trois collèges :

-  collège 1 : élus : 44 membres (42 élus issus des communes + 2 élus issus de l’Agglomération : le Président et la Vice-présidente déléguée à l’emploi et à la formation)

- Collège 2 : entreprises : 72 membres

-  Collège 3 : acteurs sociaux éco professionnels : 7 membres

Soit au total 123 membres

Roissy Développement assure les 6 grandes fonctions suivantes qui font l’objet d’une convention d’objectifs avec l’Agglomération et dont les objectifs stratégiques sont revus  tous les ans :

Fonction « valorisation »

Assurer la valorisation économique du territoire et de ses entreprises au niveau national et international.

Fonction « Animation »

Accueil, conseil et soutien aux chefs d’entreprise du territoire et également aux créateurs,

Création de ZAE et animation de ces ZAE via la mise en place d’associations

Fonction « Actions transversales »

Suivi des projets structurants et ingénierie de projets territoriaux complexes.

Fonction « Observatoire économique et volet fiscal »

Renforcer la connaissance des entreprises du territoire et la performance de la base de données entreprises.

Action à développer avec l’Office de Tourisme de Roissy

Mise en place de réunions et d’actions communes

Fonction « Emploi et Formation »

Roissy Développement identifie l’offre d’emploi et les besoins des entreprises du territoire au service de l’agglomération

Roissy Développement est financée par une subvention annuelle versée (400 000 euros) par l’Agglomération et par des cotisations symboliques (50 €) de ses 123 membres.

Comme certains me posent souvent la question sur ce que représente vraiment l’intérêt de disposer d’une agence par rapport à un service économique classique en terme d’atouts,  je le résumerai comme tel :

  • La  souplesse liée au statut associatif,  plus adaptée à l’environnement économique,  à la promotion du territoire, et donc à toute la gestion pratique de la structure dans son fonctionnement
  • L’association directe entre les secteurs publics/privés avec une volonté politique d’une cotisation d’adhésion symbolique des entreprises à cette agence
  • La possibilité d’action au-delà du périmètre de l’Agglomération, à titre d’exemple : rédaction du CDT « CERTF » avec l’ancienne CA Terres de France…

Roissy Développement c’est finalement :

  • une force de proposition et donc un rôle d’acteur du territoire
  • un lieu d’information et de partage autour des  projets structurants et de l’environnement économique
  • un lieu d’échanges entre les entreprises et les institutionnels du territoire

S’agissant du site internet, il est en refonte totale comme je vous l’ai indiqué à plusieurs reprises.

EVla création de la CA Roissy Pays de France, issue donc de la fusion (au 1er janvier 2016) avec non seulement la CA Val de France, mais aussi les communes du nord  Seine-et-Marne (ça fait un grand territoire),  j’imagine (non, je sais.. .) étend les responsabilités  et le champ d’action de Roissy Dév. Où en est-on ? Toutes les communes du périmètre sont-elles avec vous ? Quelle est, ou va être la stratégie de Roissy Dév ?

AC : oui Roissy développement a d’ores et déjà intégré la globalité du territoire et a décliné des actions avec les nouveaux entrants aussi bien avec les communes de  Seine-et-Marne qu’avec l’ex-territoire de Val de France.

Plusieurs petits déjeuners ou réunions ont été organisés avec les associations d’entreprises du territoire qui, à ce jour, en compte 12. Depuis, 4 associations d’entreprises du nouveau territoire ont souhaité adhérer à Roissy Développement.

A titre d’exemple, le 8 décembre  Roissy Développement organise une manifestation lors de laquelle nous présenterons de façon dynamique une analyse du tissu économique de ce nouveau territoire avec notamment la participation des présidents desdites associations.

EV j’ai évoqué, sur RoissyMail  récemment, les synergies, évidentes selon moi, avec l’Office de Tourisme de Roissy.  Votre avis ?

AC : dans le cadre de ses nouvelles missions, Roissy Développement s’est d’ores et déjà rapprochée de l’excellent Office de Tourisme de Roissy afin de faire des propositions d’actions communes.

C’est en cours de préparation avec le directeur et nous devrons valider celles-ci avec le Président de l’OT, Patrick Petit , l’élue en charge du tourisme au niveau de l’Agglomération, qui est Isabelle Rusin,  et le Président de Roissy Développement bien sûr, Patrick Renaud.

EV : la loi instituant la Métropole du Grand Paris, a finalement coupé le Grand Roissy en deux (au moins), en rattachant les communes 93 (Terres d’Envol , dont Tremblay, grande commune d’emprise de CDG et votre voisine) . Allez-vous, avec vos élus évidemment, « transgresser » cette coupure en travaillant avec eux. L’enjeu n’est-il pas l’attractivité globale du Grand Roissy-Le Bourget qui, on l’a vu encore au dernier SIMI, peine à  se montrer ?

AC : nous n’allons pas transgresser mais simplement continuer le travail initié depuis plus de nombreuses années avec nos voisins les plus proches ( implantation du projet Aéroville , rédaction d’un CDT commun avec l’ex CA Terres de France et promotion commune du territoire lors de plusieurs éditions du SIMI ) au niveau de l’agence de développement certes mais aussi au niveau de l’ACGR, (association des collectivités du Grand Roissy).

Le département du 93 a, depuis la création de l’agence en 2005, été l’une des motivations qui ont conduit à « ouvrir » le plus possible nos statuts afin de permettre tout partenariat avec nos voisins, car l’économie méconnaît les barrières administratives

Il  en va de la lisibilité et plus exactement de la valorisation  plus que de l’attractivité du Grand Roissy- le Bourget, Roissy développement n’est pas une agence de pub ou de marketing ! (c’est une allusion mais pas à moi, cherchez ! ndlr)

Roissy Développement, qui peut donc statutairement travailler hors périmètre de l’Agglo entend donc bien être un acteur majeur et moteur dans la création de valeur  de ce formidable territoire et mener des actions concrètes : ce qui a toujours été le cas.

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

898, Coup de coeur, presse

Excellent Na! ce jour (comme toujours)

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 05 décembre 2016

VOYEZ SON SITE !

Je ne m’en Na!sse pas. A voir tous les jours sur BFM TV (et sur son Facebook). Ça va être la Valls à 1000 temps ! EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

Consulter les 5 derniers numéros de RoissyMail Le Mag

897, Editorial

Collecteur de TVA : un travail au noir?

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 04 décembre 2016

Je me souviens toujours d’un éditorial (ou plutôt d’un billet humoristique,  mais je ne sais plus si c’était dans France Soir ou le Figaro) de (l’excellent) Philippe Bouvard, voici une vingtaine d’années. Il disait, de mémoire, qu’étant bon contribuable depuis tout le temps (sans omettre, sans tricher), il aurait aimé recevoir du service des impôts, une petite lettre de remerciements.  C’était mignon.

A l’heure où les comportements frauduleux se multiplient, partout (surtout de la part des très riches (dont les footballeurs, aux contrats insensés) ou des politiques, repensons aux histoires ahurissantes des Cahuzac et autres Thévenoud, des socialistes! ), je serais un peu comme Bouvard. Moi qui suis, depuis le début de ma vie… fiscale (de 17 à 62 ans), un contribuable exemplaire, que ce soit au niveau personnel que professionnel, j’aimerais bien aussi recevoir un p’tit mot sympa.

Combien de fois m’a t-on dit : « oh fais attention dans ce que tu écris, quelques politiciens pourraient te provoquer un contrôle fiscal » (je n’en ai jamais eu en 20 ans, alors que la moyenne est, de mémoire, est tous les 7 ans et demi). Même réponse à chaque fois : « mais oui, j’en serais ravi, ça me permettrait de voir si mon expert-comptable fait bien son travail ». Je garde tous les justificatifs, ne triche pas, je ne fais pas d’abus de bien sociaux et, de mémoire, ma SARL me doit plusieurs rouleaux de PQ…

Mais je pense à autre chose, à chaque fois que je fais personnellement (tous les mois, c’est comme les règles) « ma » TVA (sous le contrôle de mon expert-comptable). En fait, nous autres, entrepreneurs, collectons l’impôt (la TVA donc, en l’espèce) pour le compte de l’État. Émissions, calculs, déclarations, tout cela est un VRAI travail, j’en sais quelque chose, et il ne faut pas se tromper. Mais pas rémunéré, même pas symboliquement. On sait,  par exemple, et les maires qui me lisent seront d’accord avec moi, que l’État leur facture, ce qui est normal (en fait ce sont les contribuables qui payent ça) la perception des impôts locaux. Il faudrait que je fasse le compte de tout ce que ma petite entreprise  a collecté et versé, depuis 20 ans, rubis sur l’ongle, à l’État ! Si celui-ci me rémunérait ne serait-ce qu’a 0.5%, ça ferait un beau chèque, je vous assure.

Et donc, pourquoi les entreprises ne seraient-elles pas rémunérées, même faiblement, pour ce travail , qui rapporte du cash à l’État tous les mois?  J’dis ça, j’dis rien, mais la question vaut d’être posée, non ? EV

PS: je ne voudrais pas que ce billet soit considéré comme un truc « anti-impôts ». Je suis un chaud partisan de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et en particulier  de ces deux articles :

Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. (#coiffeur de Hollande, #balade de Valls en Allemagne pour voir un match de foot)

Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Je terminerai par ça: n’ayez pas peur de l’administration fiscale. J’ai eu une fois un rappel, qui était fondé sur la forme, mais non sur le fond. Ça a été réglé intelligemment et rapidement…

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

897, CA Roissy Pays de France, Dammartin-en-Goële, Immobilier d'entreprise, Les entreprises du Grand Roissy, Roissy-en-France

ALTRA a racheté l’immeuble de bureaux « PORTES DE ROISSY »

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 04 décembre 2016

C’était dans les tuyaux depuis quelques temps, mais cette fois, ça y’est : la société Altra (Dammartin), a racheté l’immeuble de bureaux situé à Roissy-en-France, tout à côté de la »rue des hôtels », sur la route qui mène à CDG et à l’A 104. Position stratégique.

Voyez (film) la présentation qu'en fait CBRE

Je connais bien cet immeuble (qui avait été construit à l’initiative d’Heinz Gloor) et j’ai bien failli y installer notre agence, tant les bureaux sont spacieux et fonctionnels (avec parking souterrain, et tout…), mais l’opportunité d’Epiais s’était  présentée au même moment (voici 12 ans).

Altra est une société immobilière (construction, gestion) familiale (les Muscianese Père et Fils), plutôt discrète (pas même de site internet), qui se débrouille bien, dans des niches où on ne les attend pas. On vous donnera des détails sur la transaction plus tard. En tout cas, bravo la familia !  EV

PS: à chaque fois que je passe devant l’immeuble, je pense installer sur le toit une grande enseigne lumineuse qui indique roissymail.com. Aurais-je les sous ? Je vais voir, du coup.

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

897, Grand Roissy, Immobilier d'entreprise, Salons professionnels

Affluence au SIMI 2016. Le Grand Roissy-Le Bourget invisible

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 04 décembre 2016

Avec 28 000 visiteurs (750 stands), le SIMI, qui s’est tenu Porte Maillot, du 30 novembre au 2 décembre derniers, a été un succès d’affluence : + 8% de visiteur par rapport à 2015. J’y suis allé le premier jour, pour sentir l’ambiance, qui était très business (et le champagne coulait à flot).

Cette année, le stand de Grand Paris Aménagement abritait (symboliquement car il va disparaitre fin décembre), l’EPA Plaine de France, mais aussi la CA Roissy Pays de France.  Le jeudi, y a été signé le traité de concession pour l’aménagement de la ZAC du Bois du Temple (27 ha sur Puiseux-en-France), en présence de :   Yves Murru, Maire de Puiseux, Patrick Renaud, Président de Roissy Pays de France, Thierry Lajoie, Président Directeur général de Grand Paris Aménagement, Damien Robert, Directeur général de Plaine de France. Des annonces concrètes, sur lesquelles nous reviendrons, ont été faites aussi sur Aérolians : voyez ici, en attendant.

Arnaud de Belenet, vice président du Conseil départemental 77, en charge du développement économique

Le stand du Val d’Oise était à côté, et celui de la Seine-et-Marne  (auquel participait, pour la première fois, la Semmy,la SEM de Mitry-Mory) était à l’étage au dessus. J’y ai fait, avec plaisir, la connaissance d’Arnaud de Belenet, maire de Bailly Romainvillier, président de la CA Val d’Europe et, depuis 2015, président de Seine-et-Marne Développement, en tant que vice-président du CD 77. Un jeune élu (41 ans, ça change) qui m’a fait une très bonne impression (avec de l’humour en plus).

Les Grands Prix SIMI

La maquette du nouveau centre logistique (désormais opérationnel) de Bolloré à CDG. Cliquez pour revoir

Le SIMI distribue des prix et des Grands Prix, par catégorie (les voir ici ainsi que les nominés). Dans la catégorie Immobilier logistique il y avait deux nominés qui nous concernent : Bolloré Logistics et son (superbe) nouvel immeuble de CDG (qui est à Tremblay et non à Roissy comme l’indique la page du Simi) et Barjane (qui agit sur Aérolians). C’est finalement Barjane qui a obtenu le prix, pour son Centre de distribution Auchan, à Serris (77).

La maquette d'EuroDisney exposée au SIMI. Pas mal, mais celle du Grand Roissy pourrait être nettement mieux

N’empêche. Même si ça c’était amélioré (un peu, revoir ici) les précédentes années, cette fois encore le « Grand Roissy-Le Bourget » en tant que tel, était totalement invisible au Simi, alors que la région aéroportuaire est une des plus dynamiques de France, sinon d’Europe et garde de fortes potentialités. Ça fait des années que je déplore cette situation (faites « simi roissymail »sur google ou « simi » sur le moteur de recherche de ce RoissyMail et vous verrez).  Et des années (15 ? Richard Renouard et Agnès Coudray, entre autres, pourraient en témoigner) que je fais la proposition de fabriquer une grande maquette de « Roissy », animée (avec les TGV, les avions…) montrant l’ensemble du territoire, avec les zones d’activités, les multiples projets autour de laquelle les acteurs concernés disposeraient leurs stands… Succès garanti !  Cette maquette pourrait servir aussi au Mipim et pourrait être, entre les salons, exposée à la  Maison de l’Environnement de CDG, qui sera installée dans le futur siège d’ADP,à CDG. Ça coute cher, très cher même, mais si « tout le monde » (collectivités, grandes entreprises, agences diverses)  mettait la main à la poche, cela ne poserait pas de problème. Mais bon…bis repetita… Une autre suggestion : que Roissy Dév s’entende avec Paris Terres d’Envol, Seine-et Marne Développement, le CEEVO et le sud de l’Oise pour tenir un grand stand Grand Roissy l’an prochain (pour le Mipim, c’est déjà mort…) EV

Heureusement, il n’y a pas que des costumes-cravates au SIMI…

Avec Justine. Ah ! Justine… Voyez qui elle est ici

  • APRES... il n'ya pas que des costumes cravattes au SIMI
  • AVANT...


Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

897, Grand Roissy, Hôtellerie, Immobilier d'entreprise, Roissy CDG, Roissy-en-France

Trois documents importants présentés à la réunion de Roissy Dév. ADP invest out of CDG?

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 03 décembre 2016

Cliquez pour avoir toute la présentation

Rappelez-vous (revoir ici) une réunion d’information organisée par Roissy Développement, était prévue le 6 octobre. Elle avait été reportée et s’est finalement tenue le 22 novembre. La première intervention a été faite par M. Serge Grzybowski, directeur de l’immobilier du groupe ADP.  Vous la verrez ci-dessous. C’est un document rare (je n’ai jamais vu ça de la part d’ADP et on s’en réjouira), qui donne plein d’infos (stratégie, projets)sur le secteur « immo » des aéroports (notamment bien sûr CDG et Le Bourget). J’ai relevé ces deux phrases :  « Acquérir du foncier en frange de plates-formes pour préparer l’avenir » et « Sortir de la niche aéroportuaire en bénéficiant de la vitalité des pôles économiques de Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle » (page 10). Ce qui confirmerait les bruits que j’ai entendus ces derniers mois qui disaient (je n’y croyais pas) qu’ADP songeait à investir autour des plates-formes, notamment CDG. Et pourquoi pas…

Développement hôtelier et Office de Tourisme de Roissy

Deux autres présentations ont été faites, celle ci-dessus, par Thierry Bogadczyk, directeur de l’Office de tourisme de Roissy et celle ci-dessous par M.Petit, son président. La première évoque le développement du parc hôtelier en liaison avec celui du trafic de CDG. On peut voir les dates d’ouverture des différents hôtel depuis 1974. C’est intéressant, mais on regrettera que la synthèse ne concerne que les hôtels des seuls Roissy-en-France, CDG et Le Mesnil-Amelot. Il y a pourtant de nombreux autres hôtels ailleurs : à Villepinte, Tremblay, Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Saint-Witz, pour ne citer que celles-la. 

La deuxième présentation est consacrée aux actions de l’Office de Tourisme de Roissy, créé en 2003. On a souvent dit du bien (l’équipe est travailleuse, imaginative…) de l’Office ici. Celui-ci (qui va fusionner avec Luzarches et Ecouen) a grandement contribué à faire de Roissy-en-France une « commune touristique » en 2009 et une « Station classée de tourisme » cette année (une reconnaissance, revoir ici).

Au totale une réunion utile à mettre à l’actif de Roissy Développement dont le rôle devient de plus en plus important avec la « grande interco ». Les synergies deviennent aussi plus évidentes entre l’Office et Roissy Dév. On vous en dira plus prochainement avec une interview de sa directrice, Agnès Coudray. EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

897, Coup de coeur, Grand Roissy, Mitry-Mory, Épiais-lès-Louvres

Collectivités du Grand Roissy-Le Bourget : blason ou logo?

1 commentaire 27 novembre 2016

De nombreuses communes du Grand Roissy-Le Bourget tiennent à apposer leur identité visuelle sur la Carte que nous éditons  (8ème édition bientôt finie, pour les impatients…).

C’est bien, car ça renforce la visibilité des communes et c’est aussi un acte d’adhésion et d’appartenance à la communauté que forme la région aéroportuaire (dont je témoigne depuis au moins 20 ans). Du coup, j’ai pris le temps, cette année,  de m’intéresser de plus près à ces identités visuelles. Certaines communes ont abandonné depuis longtemps les blasons traditionnels, jugés peut-être trop vieillots, pour des logos. Ainsi, entre autres, Villepinte, Tremblay, Le Bourget, mais aussi Villeparisis, Dammartin (qui ont récemment changé ou adapté leurs logos) ou comme Mitry-Mory (ici) qui l’a carrément repensé. Je le trouve bien fait, très moderne.

Epiais-lès-Louvres, a fait le choix, depuis plusieurs années (du temps de l’ancienne maire, la regrettée Françoise Lefebvre si je me souviens bien, mais je n’y étais pas à l’époque du changement de blason), de… mixer. Voyez donc son blason, avec des avions, car Epiais est une des 6 communes d’emprise de CDG). J’ai toujours trouvé ça courageux (à l’époque « tout le monde », sauf Roissy, Tremblay, Le Mesnil et le Val d’Oise, hurlait contre CDG) et original. Les autres illustrations sont les épis de blé (on devine pourquoi) et, en haut, la Croix hausannière, qui trône sur la place du village (voir ici). Epiais ? (113 habitants, 100 chats, 3 rues, cinq clans…), c’est bien, allez y faire un tour, si vous ne connaissez pas (y’a un restaurant…). EV

Premier atterrissage de l'A 380 à CDG, juste sur le territoire du village d'Epiais (derrière)

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

897, Roissy CDG, délire

Un « job dating » à CDG pour les jeunes diplomés des… quartiers défavorisés de l’Est du Val d’Oise

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 22 novembre 2016

Demandez l'programme et, si vous voulez (mais faut être issu d'un quartier défavorisé), inscrivez-vous ici

Oups! Oublié dans RM 896… Le 24 novembre, le… « Fonds de dotation ADIFE » organise un « job dating » au « campus Planète AIRport à CDG.  Voyez le communiqué d’hier de groupe ADP ici.  A l’attention de » nombreux diplômés,  souvent issus de la diversité et résidant les quartiers défavorisés de l’Est Val d’Oise proches de l’aéroport Paris-CDG, sont en effet encore sans emploi » (sic, sic).

50 postes à pourvoir sont prévus me dit-on. Selon mes informations, hormis les deux filiales de groupe ADP (Hub One et Hub Safe), deux autres entreprises seront présentes : Otessia (Paris Nord 2, qui recherche des hôtesses) et … Paradisia (MON Paradisia ! ) qui recherche 1 informaticien.

Ça se passe à Roissy Tech, de 14h à … 19h30 (à 18h 30, y’a cocktail), avec entre autres, la participation de M. Thierry Mosimann, Préfet délégué pour l’égalité des chances du Val d’Oise, pas moins…

Je ne ferai pas de commentaires… Mais vraiment, ceux qui me connaissent devineront (les autres aussi)… Allez, au moins: que fait Pôle Emploi et que font les multiples structures « d’aide à l’emploi », récemment épinglées pas la Cour des Comptes (j’y reviendrai)? EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

896, Politique

Primaires de la droite : Albarello rejoint Fillon. Baisse significative du pain au chocolat

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 22 novembre 2016

Quelle surprise le score de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite ! Il fallait voir les têtes de tous, (vrais) journalistes, commentateurs aguerris, experts de tous poils , sondeurs etc. qui pronostiquaient depuis des mois un duel Juppé (largement en tête! ) / Sarkozy. J’ai éclaté de rire, comme je l’avais fait pour l’élection américaine. Il fallait voir les mêmes, en France, répéter à l’envi que Trump ne pouvait pas gagner et que, forcément, Hillary allait le faire, haut la main.

Fillon a fait un score en tête dans le Val d’Oise ( 44.3 %) où il bénéficiait de nombreux soutiens d’élus à droite. Anthony Arciero (conseiller départemental 95), qui avait voté Sarko, soutient désormais Fillon. Coté Seine-et-Marne (Fillon largement en tête), le député (LR) Yves Albarello, qui avait fait une campagne active en faveur de Bruno Le Maire, s’est rapidement déclaré en faveur de François Fillon, dans un communiqué (à voir ici).

Quant au pauvre J-F Copé, il pourra au moins se réjouir : grâce à ses déclarations sur les pains au chocolat à 15 centimes (!!!), il contribue, comme le montre cette foto prise au Monoprix près de chez moi, à la baisse des prix. Malin celui qui a fait ça. Ça baisse le prix de 1€10 (au moins), à 30 centimes, donc pas loin des 15 de Copé !  Quand j’ai pris la foto, une dame s’arrête, tout sourire :  » C’est pour M. Copé? »… Au moins on rigole. EV

Le site de François Fillon (la foto est pas mal). On reconnait notamment Gérard Larcher, président du Sénat

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

© 2016 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva