- Roissy Mail - http://roissymail.fr -

L’Office de Tourisme de Roissy-en-France « upgrade » en Catégorie 1. Retour sur un succès avec Thierry Bogaczyk

Posted By Eric Veillon On 19 septembre 2013 @ 13 h 21 min In 735, Coup de coeur, Roissy-en-France | 2 Comments

de g à dr: Julie, Alicia, Denis (le président), Thierry, Jerzy (manque Lucie. Cliquez pour les voir tous. Belles fotos !)

C’est une bonne nouvelle !  D’abord pour l’équipe (la voir ici, les fotos sont superbes) de l‘Office de Tourisme (OT) « Roissy Clé de France« , pour la municipalité de Roissy-en-France bien sûr, mais aussi, si on y prête bien attention, pour l’ensemble du Grand Roissy. L’obtention récente, par arrêté (le voir ici) du préfet du Val d’Oise de la Catégorie 1 dans les nouveaux classements nationaux vient récompenser un travail de 10 ans. Et ça lui vaut cette belle interview (co-écrite avec l’excellent président  Denis Côme) du non moins excellent Directeur de l’OT, le dynamique Thierry Bogaczyk, qui nous explique tout. Moi qui faisait partie des « sceptiques » à sa création (André Toulouse, le maire de Roissy, que j’ai rencontré mardi dernier, s’en souvient encore), je peux attester de la qualité du travail qui a été fait toutes ces années. Félicitations à tous (les « Bogaczyck Girls » sont super sympas, très pros !).

NB: Thierry tient un « scoop-it« , régulièrement mis à jour sur les aspects touristiques. J’ai mis un lien permanent sur ce blog ici (colonne de gauche, dans le widget « blogoliste), que je vous conseille de consulter régulièrement.

« J’ai 10 ans… »

Eric Veillon :     Thierry: d’abord félicitations encore pour l’obtention de la catégorie 1 ! Les choses vont vite sur le Grand Roissy . L’OT a quel âge, rappelle nous, et quelles ont été ses grandes étapes ?

C'est lui

Thierry  BOGACZYK :  l’OT a célébré ses 10 ans en 2013. En 2003 la municipalité a créé l’Office de Tourisme « Roissy Clé de France » puis en 2007 avec la mise en place de la taxe de séjour, a décidé de professionnaliser l’équipe et de travailler sur 2 axes de développement : information et promotion du territoire à la fois pour  le touriste en escale et le touriste d’affaires.

En 2003 l’Office ouvre à la Mairie, le Président de l’époque Marc Chesné gère une équipe de …1 personne (mise à disposition par la mairie) rapidement étoffée par une chargé de mission.

Après, il faut bien le dire, un certain scepticisme, l’Office a très vite été rejoint par de grandes enseignes qui ont compris les enjeux d’un tel challenge. A partir de ce moment, les bases étaient fondées pour établir un édifice solide.

La montée en charge de l’Office s’est faite progressivement pour toucher des secteurs économiques de plus en plus élargis. L’Office a su s’adapter aux besoins et répondre à la demande des visiteurs toujours de plus en plus nombreux. Il a su s’adapter  aux outils modernes pour promouvoir la destination.

Dès 2004, puis 2005, 2006 les éditions sont élargies avec la mise en avant de l’offre culturelle. Puis les événements étant de plus en plus nombreux et variés, l’Office a pris l’option de promouvoir son offre par le numérique en créant son propre site internet.

Ce travail a été récompensé par l’obtention des trois étoiles dès la première présentation du dossier de l’ancien classement des OT

Depuis 2008 L’Office ne cesse  d’élargir son offre de services : billetterie France Billet Fnac, location de vélos, Audio guide, organisation d’événements (Exposition photo dans le parc de la mairie, concerts dans ce même parc ou dans les hôtels, journée du tourisme, fête de la gastronomie, éductour Roissy Village d’affaire…).

Un budget de 480 000 euros, quand même !

EV : quels sont les moyens de l’OT ? je veux dire budget, moyens humains et matériels?

T B : L’OT dispose d’un budget équivalent en moyenne à 36 % de la collecte de la taxe de séjour (soit 480 000 euros en 2013)  Les actions proposées par le Président et validées par le conseil d’administration (3 collèges au CA : élus, habitants et monde économique dont Air France ADP Fedex et les hôteliers) sont prises en charge par 4 salariés et un directeur. L’accueil numérique (sites web et écrans tactiles disposés dans le lobby des hôtels) est assuré par Alicia Santos. Les actions de promotion du territoire en termes de réunion séminaires et salons (participations à des salons B2B et mise en avant du territoire à l’occasion de nouveaux salons exemple Batimat.) sont menées par Lucie de Miranda. L’administration et la démarche qualité sont suivies par Julie Viaud. Enfin Jerzy Zongafio assure l’accueil au comptoir à l’Office située à l’Orangerie ( voir le trombinoscope de l’équipe ICI).

EV : peux-tu nous raconter, dans les grandes lignes, ces histoires de « communes touristiques » », « stations touristiques » etc., bref la réforme passée en matière de qualité d’accueil  touristique  pour la France ?

BT : le législateur a voulu, pour mettre en valeur l’excellence touristique en France « dépoussiérer » des anciens textes de lois du code du Tourisme. La DGCIS propose maintenant  aux communes 2 types de classement : La commune touristique et la station classée tourisme. Cette nouvelle réforme  apporte à la fois une meilleure lisibilité aux communes et offre un gage de qualité aux touristes.

Sur 36 000 communes en France, près de 3000 sont classées « Commune Touristique » (Roissy en France en fait partie) et 100 communes  pour le moment ont acquis la dénomination  Station classée Tourisme (Enghien par exemple, dans le Val d’Oise)

Pour prétendre à la station classée tourisme, la commune doit respecter un référentiel très pointu, dont par exemple se doter d’un OT Classé en catégorie 1. Les lecteurs pourront voir ici  la différence entre station classée tourisme et commune touristique, la première étant le « top »…

EV : à ce propos, s’agissant de l’obtention récente de cette fameuse « catégorie 1 » pour l’OT, peux-tu résumer, pour nos lecteurs (qui s’intéressent beaucoup à la question), la procédure (que tu m’as expliquée au restaurant Flo) que vous avez engagée pour l’obtenir ?

On est allé goûter le menu spécial "Fête de la Gastronomie" au Flo de Roissy-Village. Pas mal..

BT : On ne devient pas du jour au lendemain OT Catégorie 1, il s’agit d’une action qui s’inscrit dans le temps.

Étape 1 : En 2011, l’OT accompagne la démarche qualité mise en place par la commune; Étape 2 : En 2012, l’OT obtient la marque NF Service Offices de Tourisme via l’AFNOR et devient de facto labellisé « Qualité Tourisme . Puis dernière étape  en 2013 : l’OT soumet son dossier Catégorie 1 à la Préfecture du Val d’Oise.

Chaque branche d’activité a son label qualité, (dans l’industrie c’est plutôt la norme ISO 9001 par ex), mais l’objectif reste le même : montrer clairement à ses clients  ses engagements de services. La DGCIS résume ainsi le type d’Office de Tourisme  pour la catégorie 1 « Cette structure est de type entrepreneurial. Elle est pilotée par un directeur répondant à un niveau de compétence ou d’expérience élevé. Elle exerce la plénitude des missions. Elle déploie, notamment, des actions de promotion internationales et nationales. Elle se dote d’une politique de qualité de service et mesure sa performance globale » (Voir ici tous les engagements catégorie 1)

EV : Des projets pour l’avenir ? Il y a Roissy-Village, mais aussi la CA Roissy Portes de France, et même (et surtout j’allais dire), le Grand Roissy ? Et j’ajouterai, le fait d’avoir vos locaux à l’Orangerie c’est bien, mais à mon avis, vous pourriez être mieux visibles. Il y a de la place…

BT : Concernant notre emplacement actuel à l’Orangerie, le dossier est dans les mains du Président Denis Côme, la municipalité a conscience d’une nouvelle implantation géographique qui sera étudiée avec l’arrivée des nouveaux flux touristiques générés par les grands projets de Roissy (Aéroville, ITC et Golf)

Concernant le Grand Roissy, l’OT a passé en 2013 une première convention avec le CRT Paris Ile-de-France (qui dispose entre autres de 6 banques d’ informations tourisme à l’aéroport de CDG) sur les aspects suivants : ingénierie, qualité, communication et promotion, actions tourisme d’affaires.

Plus localement nous rentrons, en effet,  en discussion avec nos voisins : la CA Roissy Portes de France  venant d’établir un diagnostic des enjeux touristiques de son territoire.


Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati

Article printed from Roissy Mail: http://roissymail.fr

URL to article: http://roissymail.fr/2013/09/19/loffice-de-tourisme-de-roissy-en-france-upgrade-en-categorie-1-retour-sur-un-succes-avec-thierry-bogaczyck/

Copyright © 2010 Roissy Mail. All rights reserved.