attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY 2014

CarteRM214

Téléchargez-là pour voir les différences avec la nouvelle (2018/19)

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf

La voilà ! Téléchargez-là ici ou commandez-là chez nous

carte_roissy_2019_2 BD240
  • http://www.parisnord2.fr/

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Nos anciens journaux papiers

Capturebn2

Une mine d'infos pour comprendre le territoire

J’ai 14 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

833, CC Plaines et Monts de France, Grand Roissy, Intercommunalité

Yves Albarello : nous devons obtenir des délais pour réétudier le problème et rechercher d’autres solutions

0 Commentaires 24 juillet 2015

On l’avait souhaitée dans notre dernier article sur le sujet et on l’a eue, la réaction d’Yves Albarello !  Et mieux encore, une interview en bonne et due forme. Dans celle-ci, le député (LR) adopte une position beaucoup plus fine que les incantations habituelles que l’on entend habituellement, même si je sais que certains maires de la CC PMF sont plutôt proches de sa vision, sans le dire publiquement. En tout cas cette interview, je pense, fera avancer les choses. Rappelons qu’Yves avait été le rapporteur de la loi sur le Grand Paris.  EV (vous pouvez retrouver l’interview en PDF ici)

RM: Vous êtes député de la 7ème circonscription de Seine-et-Marne, qui comprend les 17 communes de ce département, dont la vôtre, Claye-Souilly, qui doivent être rattachées au regroupement des intercommunalités du Grand Roissy en janvier 2016. Après la CRCI du 10 juillet qui a entériné ce rattachement, quelle est votre position ?

Y. ALBARELLO : Je l’ai déjà exprimée et je la confirme aujourd’hui. Depuis des années, j’ai milité pour le développement de l’intercommunalité dans le Nord Seine-et-Marne, ce qui m’a amené à créer en 2010 la communauté de communes des Portes de la Brie, puis par rapprochement avec deux autres communautés de communes du Nord Seine-et-Marne, la communauté de communes Plaines et Monts de France (PMF). Celle-ci a reçu sa forme définitive il y a quelques mois avec l’adjonction des dernières communes du Nord Seine-et-Marne qui n’en faisaient pas initialement partie. Aujourd’hui, avec la communauté de communes Plaines et Monts de France (MPF), nous avons un ensemble intercommunal tout à fait cohérent dans le Nord Seine-et-Marne et qui regroupe l’ensemble des communes du secteur. C’est cet ensemble cohérent, conçu et voulu par les élus du secteur, approuvé par les populations, que le Préfet de Région, au nom d’obscurs motifs, veut casser. Je suis hostile à cette casse qui est totalement anti-démocratique, et je le répète.

RM :  Pourtant la loi MAPTAM oblige la communauté de communes PMF à rejoindre un ensemble intercommunal d’au moins 200 000 habitants, cette CC n’en comprenant que 100 000. Le regroupement proposé par le Préfet de Région et approuvé par la CRCI le 10 juillet est donc inéluctable. Que pouvez-vous faire ?

Y.A. : D’abord, il peut y avoir des exceptions, notamment en ce qui concerne la date-butoir prévue du 1er janvier ainsi que la composition des nouvelles intercommunalités. La communauté PMF est très cohérente, car elle associe des villes moyennes (Villeparisis, Mitry-Mory, Claye-Souilly et Dammartin-en-Goële) à des villages. Elle rassemble 37 communes unies par une même solidarité cimentée par leur présence dans l’aire de rayonnement géographique, économique et humain de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Ces communes sont dans l’orbite de la plate-forme aéroportuaire. On ne peut pas les dissocier en choisissant les villes moyennes et les communes riveraines de l’aéroport, c’est-à-dire les 17 et en rejetant les 20 autres dans la « réserve d’indiens » créée en 1974 dans le Nord Seine-et-Marne lors de la mise en service de l’aéroport.

Je crois que pour la communauté PMF, il faut étudier toutes les solutions possibles dans le cadre de la loi MAPTAM bien que je trouve cette loi très critiquable. Je ne l’ai pas votée, mais elle est là, il faut donc l’appliquer. La solution du Préfet de Région, à savoir le démembrement de la communauté PMF avec rattachement de 17 communes à un gros ensemble intercommunal du Val d’Oise et le rejet des 20 autres dans la « réserve d’indiens » est inacceptable.

Nous devons obtenir des délais pour réétudier le problème et rechercher d’autres solutions sans être prisonniers du seuil du 1er janvier 2016.

RM : Et si ce n’est pas possible ?

Y.A. : Il faut revenir sur le choix du 10 juillet au plus vite, car même les élus du Val d’Oise, conscients que le regroupement voulu par le Préfet de Région ne sera pas viable en raison de l’hostilité de la Seine-et-Marne, ne désirent pas le rattachement autoritaire des 17 communes seine-et-marnaises. S’il n’est pas possible de trouver une solution seine-et-marnaise à l’avenir de la communauté PMF, le moindre mal consisterait alors à l’associer en bloc, c’est-à-dire les 37 communes, aux deux autres intercommunalités du Val d’Oise. Ce serait une solution moins mauvaise que le démembrement.

RM : Au printemps dernier, vous aviez demandé une étude d’impact à caractère financier et fiscal. Maintenez-vous cette demande ?

Y.A. : Plus que jamais. Et il convient d’entreprendre cette étude au plus vite. La communauté PMF présente l’avantage d’organiser une solidarité réelle entre les communes du Nord Seine-et-Marne, les plus riches, notamment celles qui bénéficient des retombées de l’aéroport, contribuant aux besoins de celles qui en sont éloignées. En transférant au Val d’Oise les ressources financières et fiscales des 17 communes les plus rapprochées de l’aéroport et les plus riches, on imposerait aux autres une absence de développement et d’avenir. L’étude que je demande avec persévérance et détermination mettra en évidence ce phénomène de transfert accompagné de l’appauvrissement programmé des 20 communes exclues du regroupement.

RM : Que pensez-vous de la démarche de l’État ?

Y.A. : J’en suis profondément choqué. Elle va à l’encontre de la volonté des élus, y compris, de ceux du Val d’Oise et des populations. Pour moi qui ai connu les réformes régionales et de décentralisation de la Vème République, ce mariage forcé imposé par l’Etat à 17 communes de Seine-et-Marne ne s’inscrit pas dans la tradition démocratique française qui repose sur le principe de la libre administration des collectivités territoriales.

Est-ce un calcul politicien ?  Sans doute oui, car nombre de décisions prises aujourd’hui par l’Etat procèdent de calculs politiciens ? Est-ce un calcul financier pour capter les ressources de certaines communes bien placées ou bien gérées, pour les transférer à d’autres ? Si comme il le semble, c’est le souhait de certains, (du côté de Val de France…) je peux vous dire qu’il est hors de question d’envisager cela. La fusion ne saurait être basée sur une captation de nos ressources. Au contraire, c’est sur les projets communs que tout le monde pourra être plus fort.

RM : Que ferez-vous si le rattachement des 17 communes de Seine-et-Marne, approuvé le 10 juillet par la CRCI, devient définitif ?

Y.A. : Il est toujours possible de contester une telle décision devant les tribunaux. Cependant, je souhaite, à la rentrée de septembre, rencontrer le Préfet Jean-François CARENCO pour m’en entretenir avec lui, afin de trouver une solution pérenne au problème des 20 communes isolées.

Si aucune suite positive ne peut être donnée, je rappelle que ce qu’une loi a décidé, une autre peut le défaire. Mais il faudra attendre 2017 pour cela.


Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

Auteur

Eric Veillon

Eric Veillon - qui a écrit 1866 Articles sur Roissy Mail.

Observateur

Contacter l'auteur

Partagez votre opinion

Poster un commentaire


+ 1 = 2

Protected by WP Anti Spam

© 2015 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva