attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY

CarteRM214

Téléchargez-là ou commandez-là chez nous

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf
  • http://www.parisnord2.fr/

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Inscription à la Newsletter RoissyMail

Inscrivez-vous à la newsletter

Email *

Nom *

Entreprise

Fonction dans l'entreprise

Site web



captcha


* = indispensable

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Nos anciens journaux papiers

Capturebn2

Une mine d'infos pour comprendre le territoire

J’ai 13 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

Choses publiques

C’est la rubrique politique de RoissyMail. Pas politique au sens partisan, pas vue par le petit bout de la lorgnette. Au sens de la vie de la cité… Là aussi, pas d’une manière exhaustive, mais pour montrer, expliquer, mettre en valeur l’action de nos élus locaux, dont la plupart se démènent pour nous simplifier la vie quotidienne (je pense en particuliers aux maires). Mais nous évoquerons aussi l’action de nos parlementaires, députés, sénateurs, (et députés européens parfois : on n’en parle jamais…). Et, fidèle à notre tradition, nous pourrons être amenés à critiquer, et y’a de la matière, croyez-moi ! On fera des portraits, on parlera des partis politiques… Et on fera aussi de l’éducation civique en expliquant, selon l’actualité, telle ou telle institution, telle ou telle loi…

La pub est ouverte aux partis politiques, associations… Et la rubrique ouverte  aux « coups de gueule/coups de cœur » des lecteurs (mais pas de contributions anonymes: trop facile ! ).

_________________________________________________________________________________________

Violences à l’école: ça ne date pas d’hier !

Cliquez sur la foto pour voir l'article

Il ne se passe pas une semaine sans que l’on n’évoque des cas de violence à l’école, des cas de plus en plus grave d’ailleurs. Certes, ce phénomène sévit un peu partout dans le monde (occidental !) et ne date pas d’hier. Cependant, je reste persuadé que si l’on avait pris des mesures adéquates à temps, on n’en serait pas là en France. Lisez (en cliquant sur la foto) le témoignage que j’avais écrit en 2001, dans notre ancien magazine « Choses Publiques » : vous verrez qu’en 1989/90 l’Éducation nationale et la plupart des enseignants ne voulaient pas entendre de violence à l’école. C’est édifiant !

EV (3 nov 2012)

____________________________________________________________________

Retour sur le meeting de Sarko à Villepinte : contre les indignés du Bling Bling

Pas moyen d'aller plus loin...

Après François Hollande au Thillay (en octobre, lors des primaires socialistes: voir RM 603) un autre candidat était dans nos terres, à Villepinte. c’était dimanche dernier au parc des Expositions, LE grand meeting de la première partie de campagne de Nicolas Sarkozy.

J’avais tenu à y aller pour  rencontrer, sentir l’ambiance  et photographier les élus et militants sarkozystes du secteur.  Mais pas moyen d’avoir un accréditation presse… Y’avait 500 journalistes et comme j’ai toujours pas demandé de carte de presse …

Céline, militante parisienne

Du coup je suis arrivé  juste 5 mn après le début du discours. Mais pas moyen de retrouver mes élus…  D’emblée, j’ai été impressionné par le monde : 80 000 a dit Copé. J’ai évolué dans l’immense marée  bleu blanc rouge, regardant les gens …  C’était un grand meeting populaire comme il y a longtemps que j’en  avais vu. Des gens venus de toute la France (700 autocars, plus trains,  voitures et  RER), de tous âges et de toutes catégories sociales (je n’ose dire de toute races : Hollande me ferait un procès). Des gens déjà passionnés (mais calmes), et  que le discours « péchu » de Nicolas Sarkozy galvanisait au fur et à mesure de ses déclarations.

A défaut d’élus, j’ai pris en foto cette charmante jeune militante parisienne, Céline, qui m’a paru bien représentative de l’état d’esprit général.

Vous trouverez en revanche sur le site d’Yves Albarello, député, maire de Claye-Souilly deux grands albums  fotos (avec, c’est marrant le hasard, une de la même Céline) où l’on voit des élus de Seine-et-Marne.

A propos de Sarkozy :  contre les indignés du Bling-Bling

Cet article me donne l’occasion de dire publiquement les choses suivantes, à propos de Nicolas Sarkozy : on aime ou on n’aime pas, on vote pour lui ou pas, on accepte tout ou partie de son action, de son style (et chers lecteurs de RoissyMail, vos opinions sont diverses, à l’image à peu près du corps électoral français. Toute opinion, pour peu qu’elle respecte les principes démocratiques (je n’utilise plus le mot « valeurs », tant il est galvaudé) est respectable par nature), on peut toutefois dire sans crainte d’être condamné, qu’il est d’un dynamisme et d’une énergie rares.

J’ai un regret : celui de ne pas avoir pris en foto Sarkozy lorsqu’il était venu à Tremblay, tout seul , soutenir le candidat de droite aux municipales de 2001. C’était au Vert Galant, sur la place du marché près de la rue Pasteur. Il était alors en pleine « traversée du désert » et on se souviendra de cette époque où certaines factions du parti gaulliste le faisait traiter en public  de « Sarko petit salaud » par des jeunes du mouvement.

Six ans plus tard, il était élu à la président de la République, au premier essai… Pas mal.

Y'avait même des Noirs ! (dans la vulgate de gauche, tous les Noirs sont de gauche...)

A peine élu, il fut l’objet de toutes les critiques. Rappelez-vous : il « tenait », soi-disant, la presse de notre pays…  Mais surtout au début : les reproches sur le Fouquet’s et sur les quelques jours de repos qu’il avait passé sur le yacht de Bolloré.

Ces deux « reproches » lui ont tellement collé à la peau qu’il a dû, à l’émission de France 2 l’autre fois, faire presque un acte de contrition là-dessus.  J’ai trouvé ça dommage.

Car bon sang: le Fouquet’s !  Qui n’est pas allé un jour voir cet établissement mythique des Champs-Elysées, ou un établissement équivalent ?  J’y suis allé une fois: j’avais 17 ans et c’était une des premières fois que je me rendais dans la capitale, venant de ma Lorraine natale. J’avais tenu à y aller boire un café à la terrasse : cela m’avait coûté une fortune , mais j’étais content de l’avoir fait …  Où est le mal ?  Le Fouquet’s? Et alors? La gauche caviar se précipitait-elle  pas à l’époque (et encore maintenant) à  la Closerie des Lilas, sans parler des 2 Magots , qui fut la cantine de Sartre, (pour ne citer que lui) , lui le soutien de la Gauche prolétarienne et parrain du journal gauchiste « La Cause du Peuple » (que j’avais vendu quand j’étais en 1ère…). Personne ne parlait de bling bling !

Idem pour le yacht de Vincent Bolloré . Sarkozy a bien fait de rappeler les grandes qualités de cet industriel, lors de l’émission de France 2. Ce dirigeant d’une des plus vieilles entreprises (voir le site du groupe ici) de France est un homme admirable, bon gestionnaire, créatif, inventif, qui fait avancer les positions économiques françaises. En Afrique notamment, que la plupart des entreprises de notre pays avaient désertée voici plusieurs années et où les Chinois, Coréens et autre Indiens nous taillent désormais des croupières commerciales et industrielles. Une partie de notre sous-emploi  est là…

Au nom de quoi Sarkozy avec lequel il est ami depuis 30 ans, aurait-il dû refuser son invitation à passer quelques jours de détente  sur son yacht ?

C’est bling bling tout ça? Ah bon? Et les montres de luxe du Sénateur socialiste Julien Dray (dont une payée 250 000 F place Vendôme dont 150 000 payés en liquide, le parquet ayant classé l’affaire sans suite, sans parler des autres affaires qui avaient valu au défenseur du peuple un simple « rappel à la loi ») ? Le yacht de Tapie (et celui, qu’il vient de racheter, plus grand et plus cher que celui de Vincent Bolloré ) était-il plus acceptable quand il participait à un gouvernement de gauche ?


REMIX : la FRANCE FORTE à Villepinte! par NicolasSarkozy

J’arrête parce qu’on pourrait en remplir des pages : du fils Mitterrand (« papamadi », coupable, grâce aux contacts du Père, de divers trafics d’influence, d’enrichissement indu, de fraude fiscale et  une fois libéré sous caution de 5 millions de F. que Danielle Mitterrand avait  payée, avec « l’aide de ses amis »… ou des frasques du pitoyable Roland Dumas) de ces exemples (et je n’ai pas parlé de Jacques Mahéas, ni de Guérini et de Navarro ), qui remettraient définitivement à leur place les « indignés » du bling bling .

Juste un dernier mot : je veux saluer la retenue de la droite sur l’affaire (les affaires!) DSK  où pendant le procès de New York, les téléspectateurs ont été saoulés de millions d’euros dépensés par l’ancien maire de Sarcelles: frais d’avocats prestigieux, d’enquêteurs, location d’un appartement luxueux pendant le procès, sans parler des meubles de luxe que le monde entier a vu livrer en direct live dans ledit appartement.

Qu’aurait dit la gauche si DSK avait été de droite ?

Contre les fantasmes

Encore un dernier mot à propos de la gauche (je parle du PS, parce que l’extrême gauche, de Mélenchon au pauvre  Pierre Laurent, que j’avais rencontré il y a longtemps chez son père Paul, quand il habitait en face de « Fabien », tous partisans du retour du Gosplan est au moins logique avec elle-même) : il faudrait qu’elle arrête (comme elle avait commencé à le faire, d’ailleurs, voici quelques années) de discréditer la réussite et « l’ARGENT ».

Que les fruits du travail soient partagés équitablement, qui ne le souhaite pas, même à droite ? Mais si on montre sans arrêt, aux jeunes notamment, que la réussite (et donc l’argent) est une mauvaise chose, comment notre économie pourra-t-elle se développer, comment même les « simples gens » pourront-ils évoluer ? Il faut toujours un créateur, un gestionnaire, un preneur de risques pour que la richesse soit créée et préservée. Pas de richesses créées, pas de partage de richesse, il semble qu’il faille  le rappeler. Et celui qui a réussi, qui a créé, qui a embauché, fait vivre des gens, fait rentrer de l’argent dans les caisses publiques grâce à son action, il faudrait le vouer aux gémonies ?

Je dis à mes amis et à mes relations « de gauche » : faites attention au langage que vous employez, sinon vous allez désespérer  tout le monde : tant Billancourt que Neuilly et même les classes moyennes de Dammartin ou de Tremblay . Au risquer de donner (encore!) des arguments au FN : Marine Le Pen ne vient-elle pas de dénoncer la « culture du malheur (ou quelque chose comme ça) ? Et attention aux fantasmes ! Un exemple récent et proche de chez nous: à la fin de  son communiqué publié suite à l’affaire de la CDCI, Madame Papin , maire (PS) de Dammartin-en-Goële déclare :

L’intercommunalité qui vous est proposée aujourd’hui ne règle pas la gouvernance de l’économie aéroportuaire en Seine-et-Marne,ne se donne pas les moyens d’une intervention à la hauteur des enjeux de cette économie mondialisée que nous côtoyons sans en bénéficier, n’offre pas une organisation du territoire capable d’intervenir comme seul interlocuteur légitime face aux poids lourds de la gestion aéroportuaire, aux multinationales et aux opérateurs logistiques.

Les « multinationales  » ! Lesquelles, grands dieux? Air France? Ça faisait longtemps ! On rêve : il faut le lire pour le croire… Je reviendrai sur ce morceau d’anthologie papinesque de Monique Papin, récidiviste notoire en matière de lieux communs des seventies … Tiens, faudrait qu’elle nous fasse un p’tit avec Blazy…

EV (ce 17 mars 2012)

A la sortie du meeting...

_________________________________________________________________________________________

Le sénateur de Seine-et-Marne, Michel Houël, a rendu un rapport « mi-cuit » sur la TVA à 5.5 dans la restauration

Le 6 octobre, le Conseil des prélèvements obligatoires, organisme rattaché à la Cour des comptes, rendait un rapport assez décapant sur les niches fiscales. Une partie du rapport concernait le taux de TVA réduit (à 5.5 depuis le 1er juillet 2009) et critiquait le peu de résultats et leur coût pour la collectivité: un emploi créé grâce à cette mesure couterait (en brut), selon le Conseil, pas moins de 90 000 euros. Et il remettait en cause le chiffre de 21700 créations d’emplois par an  dans le secteur de la restauration (mis en avant par le secrétariat d’État au commerce en le ramenant de  15 à 20 000, tout en soulignant que cet impact sur l’emploi était difficile à apprécier et demeurait incertain (voir le rapport sur le site, page 209). Pire, il révèle que que le nombre d’infractions au code du travail dans ce secteur est passé de 1702 en 2004 à 4202 en 2009 ! Et que le travail dissimulé  explosé depuis le « 5.5″ : le nombre de PV dressés était de 1370 en 2004, plus de 3000 en 2007 et 3010 en 2009…Tout cela alors que le nombre global d’infractions au code du travail est en baisse sur le plan national: 29 150 en 2007, pour 22 843 en 2009. Quant aux baisses de prix (encadré 22, page 208) le rapport explique que ce n’est pas terrible (l’expression est de moi) : 3% sur les prix TTC, ce qui aboutit à un partage de l’avantage: 50-50 entre les restaurateurs et les clients.

Et, compte tenu du faible rapport coûts (3 milliards au total) et avantage (créations d’emploi incertaines, « comportement de marge » des entreprises) le rapport de préconiser la fin du taux 5.5 pour le remplacer par un taux à 10 ou 12% (page 211).

Le sénateur de Seine-et-Marne, Michel Houël

Est-ce parce qu’il savait que le Conseil susnommé planchait notamment sur cette question que le sénateur Houël, (UMP, Seine-et-Marne) lui même ancien restaurateur, a dans la même période, pondu un rapport  d’information (n°42, à lire ici) publié en octobre par le Sénat. Il préconise lui, plutôt que sa suppression, la reconduction du 5.5 pendant trois ou cinq ans (?) en espérant pouvoir voir des « progrès supplémentaires » dans l’avenir. Exprimant la crainte de certains restaurateurs de voir la mesure supprimée, il espère ainsi les rassurer et éviter que la rumeur de la suppression « n’engendre de nombreux comportements opportunistes et des effets d’aubaine » (introduction).  Dans son rapport, il corrige les 3 milliards de coût (en y retranchant les 617 millions d’euros d’aide diverses au secteur, qui ont été supprimées) pour les ramener à 2.4 milliards.

Mieux, le sénateur explique que le chiffre d’affaires de la restauration étant réalisé en partie par des entreprises dont l’activité principale  (hors HCR) se situe dans un autre domaine que la restauration (ex: les parcs de loisirs, les stations services), les « restaurateurs HCR » ne devraient avoir à rendre de comptes non sur la totalité de la TVA perdue (2.4 milliards selon lui), mais « sur la fraction de la baisse de TVA dont ils ont directement bénéficié ». Mais le sénateur reconnait en même que la partie « hors HCR » reste « en grande partie inconnue », ce qui enlève un certain poids à son analyse.

Il faut lire le rapport en entier pour s’apercevoir que le résultat du 5.5 n’est pas terrible : baisse des prix limitée (25 centimes en moyenne pour 70% des additions! -page 27). Certes, comme le souligne avec justesse le sénateur, il ne faut pas mépriser ces 25 centimes pour des millions de consommateurs « modestes », mais quand même, ça fait pas lourd, quand on connait certaines marges…

A parcourir les pages du rapport, on sent bien que le sénateur veut être optimiste, mais le texte est ponctué de phrases comme : « cela doit théoriquement se traduire par une croissance visible de l’emploi » (p. 30), « il est difficile d’arriver à des conclusions raisonnablement soilides » (p.33) « ce qui interdit des conclusions fermes (p.34)… Ce qui vaut au rapport du sénateur mon titre « mi-cuit ».

Mon avis : bouteille moitié vide ou moitié pleine…

Lisez le rapport, (41 pages, hors annexes), il a le mérite d’exister. Et puis c’est pas souvent qu’on voit des rapports des sénateurs de notre région. Mais revenir au fond du problème, la restauration, le consommateur que je suis n’a pas vu grand chose du 5.5 : les prix? bof…  L’emploi ? pas terrible, dans la plupart des cas, on attend toujours pour être accueillis, servis, avoir du pain, et même pour payer. L’utilisation inadéquate (et massive) , que ce soit en salle ou en cuisine, de personnels en « formation »  perdure . J’en ai encore été témoin tout récemment dans un « grand hôtel » de notre région : arrivés dans la restaurant, deux jeunes filles à l’accueil du resto sont occupées avec l’ordinateur qui, visiblement leur pose des problèmes, elles ne nous regardent même pas. On attend… On est enfin placés.  Une autre toute jeune fille vient, assez tardivement, prendre la commande  des apéritifs: elle ignore le nom même de mon ami Johnie Walker… Puis commande des plats. Le directeur de l’hôtel, adorable, passe nous voir en nous assurant « qu’ils s’occupe particulièrement de nous ». On attend longtemps l’entrée. Puis, la personne qui était avec moi ayant commandé une viande, se retrouve avec un poisson… Quant à mon steack, commandé bien imprudemment « bleu-chaud » : une portion rikiki se trimballant au milieu d’accompagnements jetés au hasard de l’assiette, à la va-comme-j’te-pousse… On demande des cafés. Deux  minutes  après, un tout jeune garçon vient nous demander .. si on veut des cafés.

La prochaine fois, j’espère que le directeur ne nous proposera pas de « s’occuper de nous ».

Ce type de scène est malheureusement très courante. On voit bien que les personnels ne sont pas formés, pas motivés, certainement mal payés, qu’il n’y a pas d’encadrement. Quant à la nourriture, qui fait encore de la cuisine ? Y’en a pas beaucoup !

La solution, je parle des restaurants d’une certaine « gamme », ce n’est pas le 5.5 ou pas, c’est l’amour du travail, tant en cuisine qu’en salle. Qu’est-ce qu’on a perdu en 30 ans ! Et je ne parle pas de « l’accueil » aux desks de nos hôtels !

EV (le 13 novembre 2010).

_________________________________________________________________________________________

Succès de la Fête  des Démocrates à Vaujours, dimanche 26, à Vaujours.

Impressionnant, non?

J’avais dit, dans RM 525 , que la fédération 93 du Nouveau Centre, organisait sa « Fête des Démocrates », à Vaujours et que je n’aurais pas le temps d’y aller.

les centristes en herbe ont été choyés

Eh bien j’y suis allé quand même, le temps de midi, histoire de faire une coupure dans cette journée d’écriture.

Et grand bien m’en a pris car j’ai été vraiment surpris de voir tout ce monde, dans le grand gymnase de Vaujours, dont le (nouveau…) maire est Dominique Bailly, une vieille connaissance à moi, lorsqu’il était à Villepinte.

Au moins 800 personnes étaient attablées. J’ai été reçu chaleureusement par le président du NC 93, Vincent Capo-Canellas (VCC), maire du Bourget, que j’avais rencontré quelques jours avant. On a mangé un couscous. J’y ai rencontré (tiens, tiens) Jacques Chaussat, conseiller général (PR UMP) d’Aulnay, ancien 1er adjoint au maire de cette grande ville.

Il y avait Jean-Christophe Lagarde, député maire de Drancy et président « exécutif » du Nouveau centre (le président, « non exécutif » donc, étant le ministre des la Défense Hervé Morin). Et VCC m’a présenté André Veyssière,  maire (UMP) de Dugny.

André Veyssière, maire de Dugny et VCC

La voilà, la foto: J-C Lagarde, son épouse Aude(conseillère régionale), A/ Santini, le maire de Vaujours, hôte de la fête, and Vicici

C’est un des rares maires de la région que je ne connaissais pas (sauf de

le célèbre André Cavada, désormais député européen

nom, bien sûr) et il m’a paru fort sympathique.  J’ai pu prendre en foto Jean-Marie Cavada, député européen (ex-Modem) qui était là.

Tout le monde attendait André Santini, ancien ministre, maire mythique d’Issy-lès-Moulineaux et président de la nouvelle Société du Grand Paris.

Mais j’ai pas pu attendre. On doit m’envoyer une foto (n’est-ce pas Guillaume?) , je la mettrai ici dès que je la reçois.

Jean-Christophe Lagarde, député maire de Drancy

La réunion était vraiment sympa.

EV (le 30 sept 2010)

Voir aussi le reportage fait sur le blog du maire , D. Bailly, de Vaujours: y’a des vidéos et une bonne ambiance.

____________________________________________________________________________________________

Broussy: du Château de Goussainville au Palais Bourbon?

Luc Broussy, dimanche dernier, avec Manuel Valls (foto piquée sur son blog)

C’était dimanche dernier, à la « Fête de la Rose » organisée par la section PS de Goussainville au Vieux Pays de Gouss. Un communiqué en avait fait part, en signalent la présence de Manuel Valls, député maire d’Evry et un des leaders nationaux du PS.

Comme j’étais dans le coin, après avoir dégusté les délicieuses sardines de « A Nossa Casa », et malgré la charge de travail qui m’attendais, je me suis dit, tiens, je vais faire un tour…  Au passage, moi qui me targue orgueilleusement de connaitre le Grand Roissy comme ma poche, si je connaissais le Vieux-Pays de Gouss, je n’étais jamais rentré dans le parc  du Château : eh bien c’est  magnifique ! Et on se demande comment ce dossier de valorisation du Vieux-Pays (un serpent de mer aussi vieux que le triangle de Gonesse) n’ait pu avancer, et ce malgré les municipalités qui se sont succédées. De quoi faire un bon reportage pour un prochain RM le Mag…

Je suis arrivé au milieu du discours de Luc Broussy, qui était debout sur un estrade (foto), devant une soixantaine de militants encore  attablés, dans le parc du Chateau. Et devant J-P Blazy, maire de Gonesse et ci-devant député de la  9ème circonscription…  Ambiance quand le jeune conseiller général de Goussainville Louvres,,en plein effort oratoire, se met à attaquer Paternotte, l’actuel député (UMP) et maire de Sannois: le ton était  une déclaration de candidature pour les prochaines législatives…

A la tribune: L. Broussy, D. Lefebvre, M. Valls, A. Louis, B. Slassi. En bas: Blazy...

J’ai entendu : « cette fois, faut que ce soit un candidat de Goussainville… » . J’ai pas vu la tête de Blazy, encore de plus en plus isolé (territorialement et politiquement) après sa lettre à Dominique Lefebvre; (1er fédéral PS) à propos d’Ali Soumaré, mais ça devait pas être triste…

Manuel Valls a pris la parole après, louant les qualités de Broussy… L’ambiance continuait…  Valls a parlé longtemps, longtemps, longtemps, a capella…  J’ai discuté pendant ce temps avec le jeune conseiller municipal (PS) de Gonesse, Cédric Sabouret, que j’aime bien parce qu’il parle normalement (il est, professionnellement,  administrateur au Sénat, pour la commission de l’économie (…) et de l’aménagement du territoire…   Valls causait toujours, toujours…  Je suis parti travailler…

Et le lendemain, sur son blog, Luc Broussy confirmait son intention de devenir parlementaire. Ce qui, compte-tenu des forces (ou plutôt des faiblesses) en présence, n’est pas une idée saugrenue (selon moi, évidemment).

EV (le 25/09/10)

____________________________________________________________________________________________

Didier Arnal et le Conseil général du Val d’Oise a apporté la note à Matignon

On sait que de nombreux départements estiment que l’État leur doit de l’argent. Les choses sont pus compliquées que ça, en fait… Toujours est-il qu’après la Seine-Saint-Denis, qui avait voté un budget jugé « insincère » par la Chambre des Comptes (en y incluant les dettes de l’État), c’est au tour du Val d’Oise de faire une opération pour sensibliser le public sur les 120 millions d’euros que le Conseil général estime lui être dus. Le 8 juillet une délégation s’est rendue à Matignon pour apporter les pétitions signées par des Valdoisiens.  Vous saurez tout ici et sur la vidéo ci-dessous.


_____________________________________________________________________________________________

Communauté de communes Plaine de France: le film de la visite de mai dernier.

Nous vous avions fait part, dans RoissyMail n°497, de la visite organisée par le bureau de la CC Plaine de France (77) , qui visait a montrer réalisations et projets depuis l’élection de la nouvelle majorité.

Le président de la CC, Daniel Haquin, dans le car de la visite (à côté c'est M. Demetz, maire de Saint-Mard). (foto CC PDF).

Nous n’avions pas eu le temps de tout suivre et c’était dommage car la CC a vraiment fait avancer les choses depuis 2008, et pas seulement la fameuse piscine du Mesnil, qui ouvrira ses portes, enfin, à la rentrée. Mais la CC a mis en ligne un reportage (avec fotos)  de l’ensemble de la visite, qui vaut le coup d’être lue en cliquant ici.

EV (27/06/2010)

_____________________________________________________________________________________________

Rencontre avec M. Didier Guevel, maire du Plessis-Gassot.

C’est un grand gaillard (au moins 1 mètre 85), souriant, plutôt cool. Jeune retraité de la RATP (à 50 ans, c’est son unique année de conducteur de train qui lui a conféré cet avantage, nous a-t-il confié…), il avoue être passionné par sa charge de maire (il a été élu 1er magistrat de ce village en 2008).

On a fait sa connaissance lors de l’inauguration du nouveau marché de Roissy-en-France, samedi 26 juin. Discussion rapide avec lui, que nous ne connaissions pas, guère plus que son village où j’avoue ne jamais avoir mis pied, hormis sur la route qui longe le célèbre et imposant poste de transformation« EDF-RTE» qu’on ne peut pas ne pas voir.

Le Plessis-Gassot fait partie des dernières communes qui a intégré la CC Roissy Porte de France et, comme chaque maire de celle-ci, M. Guevel s’en réjouit.

Allez picorer sur le site web de la commune, incroyablement bien fait et aussi riche que cette collectivité de …82 habitants, dont le budget 2010 s’élève à presque 4.8 millions d’euros, le village bénéficiant des retombées fiscales non seulement du poste EDF mais surtout du centre d’enfouissement de la REP-Veolia. Très à jour, on trouve tout sur le site : description du village, histoire, vie communale, liens bien pratiques (à part une petite erreur vénielle sur le lien « atout-aeroport », qui n’existe plus), ordre du jour et compte-rendu du dernier conseil municipal (ça serait bien d’ailleurs d’avoir accès à tous les comptes-rendus du mandat…).

Désespérant site web d’Epiais-lès-Louvres

En tout cas, rien à voir avec celui d’une commune comparable, la nôtre, Épiais-lès-Louvres, dont le site web (comment ne pas y penser en décrivant celui du Plessis…) , qui a mis au moins un an pour se mettre en ligne, reste désespérément médiocre, incomplet, pas mis à jour depuis sa création, même pas un compte rendu du Conseil depuis sa mise en place , des infos insignifiantes, dont un surréaliste communiqué du …  Conseil régional des Notaires de Versailles! C’est un site qui, aujourd’hui, ne sert à rien. C’était bien la peine de faire les malins lors de la campagne des municipales… Faites quelque chose, Mme Rusin…

En tout cas, bravo au Plessis-Gassot !

EV (27 juin 2010)

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati

Partagez votre opinion

Poster un commentaire


7 - 3 =

Protected by WP Anti Spam

© 2010 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva